Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Temoicka

Merci pour les souvenirs / Cecelia Ahern

51YgCf02gFL._SL500_AA300_.jpgSynopsis : Après un accident qui a bouleversé sa vie et détruit son mariage, Joyce Conway ne doit la vie qu'à une transfusion sanguine. Mais des phénomènes étranges commencent à se produire. Elle se souvient de choses qu'elle n'a pas vécues. Elle peut parler des heures durant des rues pavées et sinueuses de Paris, ville qu'elle n'a jamais visitée, ou disserter sur l'architecture baroque. Et, toutes les nuits, elle rêve d'une petite fille aux cheveux blonds. Dès lors, Joyce n'aura plus qu'un but : découvrir à tout prix qui lui a donné son sang, dans l'espoir de comprendre ce qui lui arrive. Et retrouver le charmant Américain dont elle a fait la connaissance le jour de sa sortie de l'hôpital.

 

Mon avis : j’ai refermé ce livre il n’y a que depuis quelques jours et déjà les mots s’estompent… à dire vrai je me suis ennuyée une grande partie de ce livre ce qui explique sans doute ce sentiment.

Si je ne dois retenir que deux choses qui m’ont beaucoup touché : c’est la tristesse de Joyce devant cette perte terrible qui lui tombe dessus et bien sûr son papa qui est à lui seul une boule de bonheur et de bonne humeur, parfois même sans le vouloir.

J’ai aimé le personnage du papa bien plus que celui de Joyce au final… il est aussi drôle qu’un enfant mais aussi futé qu’un vieux singe. En tournant les pages, c’est lui que j’attendais, sa prochaine loufoquerie, son émerveillement devant tout et n’importe quoi, ses réflexions parfois insensées mais souvent très pertinentes, son point de vue sur la vie des uns et des autres, sur la mort, sur le monde…

Malheureusement, malgré mon attachement pour ce personnage, l’histoire est longue et encore une fois on voit arriver la fin à 10 lieux à la ronde… oh bien sur, je sais qu’en feuilletant ce genre de livres, on ne peut s’attendre qu’à ça mais j’en attendais peut-être un peu plus de magie et de suspense.


Le chassé croisé entre le couple phare du livre s’éternise beaucoup, beaucoup trop… et c’est (je crois) ce qui m’a lassé au final.

Durant des passages très longs et monotones, le coupe se rate, se croise, se voit sans se voir, s’entend, se bouscule et pourtant il faudra attendre la toute dernière ligne du livre (ou presque) pour que le happy end se produise.

 

J’aime malgré tout beaucoup le style de Cécelia Ahern mais ce livre reste fade à mes yeux.

 

Bref, après le sublime PS I love you, ce second roman de Cécelia Ahern m’a semblé bien fade…

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lalydo 17/10/2012 11:52


Le pire dans un roman, c'est de trouver le temps long... :(

Temoicka 17/10/2012 16:47



Oh que oui je confirme :))