Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Villa de Nora Roberts

Oh je vous entends déjà : Nora Roberts ... beurk beurk beurk !!!
A la base, c'est une romancière que j'aime beaucoup surtout dans ses oeuvres un peu fantastiques... ce livre est un cadeau mais dans un genre nouveau... Je vous emmène ?!

 

Synopsis :  Responsable des relations publiques dans la firme familiale, Sophia Giambelli n'est pas peu fière de sa réussite ni du nom qu'elle porte. Giambelli, un vin de renommée mondiale et un vaste empire vinicole. L'aïeule des Giambelli, qui dirige l'entreprise d'une main de fer, souhaite aujourd'hui concrétiser l'alliance entre sa famille et celle de son second mari. Sophia doit alors quitter son luxueux bureau pour apprendre sur le terrain à cultiver la vigne... aux côtés de Tyler McMillan. La collaboration entre la femme d'affaires et le vigneron s'avère difficile, jusqu'à ce que l'avenir de la firme soit menacé, et que des meurtres viennent toucher leurs proches...
Une intrigue époustouflante, une vaste opération de vengeance que Tyler et Sophia s'efforcent de résoudre au plus vite, oubliant les conflits qui les opposent.

Mon avis : ce livre c'est un peu comme plonger dans une grande saga familiale... en effet on y découvre les secrets et les mystères d'une famille dont la vie tourne autour du vin et de son empire mené d'une main de maître par la Nonna.

Bien sur on est dans l'univers de Nora Roberts ce qui implique quelques scènes un peu hot, pas mal de meurtres et aussi un brin d'humour et beaucoup beaucoup d'argent.

Nora Roberts nous emmène au coeur même d'une intrigue dans laquelle la psychologie des personnages est très travaillée.

Avec le personnage de Sophia on découvre la working girl classique qui doit se sâlir les mains et avec Tyler le viticulteur bourru qui doit faire son entrée dans la grande société, c'est assez drôle.

La mère de Sophia quand à elle représente l'épouse baffouée et trompée dans toute sa splendeur.

La caricature des personnages nous semble à la fois familière et tellement abstraite que l'on pourrait les comparer à sa propre famille.

 

C'est un livre léger qui fait bien la transition entre deux genres, les 400 pages sont très vite tournées sans vraiment s'en rendre compte.

Mon livre en cours : l'amour est à la lettre A

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Aurélie 21/01/2011 18:26



Il y a des meurtres, c'est hot et tu trouves ça léger... Hihihi!!!


Bon weekend, j'espère que le moral est rmonté ma belle! Bisous!



Temoicka 31/01/2011 10:43



Mdr !!! oh beh tu sais j'adore des trucs comme Dexter alors bon ;o)


Des bisous