Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Crète / Part 2

S73F8230Je vous parlais à la fin de mon dernier post de nos petits vieux...
Comme nous partons toujours en dehors des vacances scolaires, et bien disons que la population vacancière prend un sacré coup de vieux... alors oui bien sur il y a les grands-parents sympas, juste adorables mais il y a aussi ceux (d'ailleurs beaucoup plus nombreux) qui sont juste des vieux cons...
Et là, croyez le ou pas, mais nous avions un vivier de toute première catégorie !!
Tous les jours à l'heure des repas, je me faisais un petit délire du haut de notre balcon : qui seront les 1er à se ruer sur les buffets... à 12h30 pile, on entendait les portes et les pas dans les escaliers, la plupart courraient presque pour avoir la table jugée la meilleure et le plus de vin ou de boustifailles... Bref un ruc de dingue...
J'ai halluciné en voyant des petits vieux se permettrent des remarques immondes sur des gens,... nous leur devons du respect à cause de notre jeune âge, mais eux ne respectent rien ni personne... mais ou va le monde ? ou est la vraie image des grands-parents gateaux ? ... Bref, croyez moi, si un jour je suis comme ça, j'ai signé un papier pour être piqué lol


S73F8333Bref...  le mercredi matin, une visite que j'attendais avec joie et impatience : Cnossos !!!

Les ruines de Cnossos ont été découvertes en 1878 par un antiquaire crétois, Minos Kalokairinos. Il a conduit les premières fouilles, mettant au jour des magasins dans l'aile ouest du palais, ainsi que des éléments de façades.

Le 16 mars 1900, un archéologue britannique, Arthur Evans, achète l'ensemble du site et entame des fouilles de grande envergure. La fouille et la restauration de Cnossos, ainsi que la découverte de la civilisation qu'il a lui-même appelée minoenne, du nom du roi légendaire Minos, sont inséparables de la personne d'Evans. Utilisant des paysans locaux comme fouilleurs, Evans a mis au jour en quelques mois une partie importante d'un ensemble qu'il a considéré être le palais de Minos. En réalité, Cnossos est un ensemble complexe de plus de 1000 pièces imbriquées et servait à la fois de centre administratif et religieux, mais aussi de centre de stockage de denrées.

Durant un peu plus de 2 heures, nous avons découvert cet endroit majestueux... la guide nous a expliqué les rites et rituels, les moeurs, la façon de vivre à l'époque, les chambres, les cuisines, les égouts (et oui, ils étaient malins déjà à l'époque)...
Je me suis éclatée, vraiment je n'ai pas été déçue... et puis malgré que ce soit un endroit hyper fréquenté par les touristes, nous avons eu de la chance puisque nous étions le 1er groupe sur le site... l'endroit est donc dégagé et ça c'est fabuleux et ça permet de s'y croire encore un peu plus...


S73F8337

Ce Vieux ou Premier Palais s'étendait autour d'une cour centrale. La construction d'un palais semble résulter de la nécessité d'organiser la cité, après son expansion au cours des siècles précédents. Les constructions se disposent autour de la cour centrale en aile ouest, nord et est. Le Vieux Palais est détruit vers 1800-1700 (MM II B) par plusieurs séismes, fréquents en Crète.


S73F8341


L’entrée du palais se fait sur le côté ouest du palais, par la grande cour. À première vue le palais semble être un labyrinthe mais c’est en fait un système très cohérent et logique. Ce système est dédalique. Les entrées sont souvent multiples et les baies sont séparées par des piliers et il y a de nombreux passages couverts ce qui ajoute encore à l’impression de labyrinthe.

S73F8342


Le palais étant le centre de diverses fonctions : l’aile Ouest contient une vingtaine de magasins, de longs couloirs en épi, qui sont des réserves de nourriture. (le palais était un ‘coffre fort de nourriture’). Au même niveau, côté cour on retrouve la fonction religieuse avec la salle du trône (trône en stuc et fresques à griffons sur fond pourpre) Il y a aussi des puits de lumière entre les pièces, les ‘bains lustraux’, dus à une juxtaposition de pièces très condensée qui nécessite ce genre d’infrastructures puisqu’en certains endroits le palais atteignait cinq niveaux.


 

S73F8347

S73F8350


Près de la salle de trône se trouve la ‘crypte aux piliers’ qui est le sanctuaire principal du palais. Aux étages se trouvent les pièces les plus importantes : les halls de réception et des bureaux administratifs. La cour centrale (~1 200 m²) typique des palais crétois, a une fonction rituelle : elle accueille la tauromachie représentée sur de nombreuses fresques, elle consiste en voltige avec des taureaux.


S73F8355


Les quartiers royaux se trouvent au sous-sol (salle hypostyle) et au rez-de-chaussée de l’aile est. Dans ce quartier se trouve un quartier féminin (gynécée) que l’on atteint par un escalier à trois volées avec en son centre un puits de lumière qui servait de ventilation. Au niveau jardin, se trouve un mégaron à la crétoise ou ‘salle des doubles haches’, le plus monumental et caractéristique de l’architecture minoenne qui est une salle de réunion ou le roi recevait ses hôtes autour du foyer central. (eschara)


S73F8356


Les colonnades crétoises sont formées d’un nombre impair de colonnes dites renversées car elles s’évasent vers le haut. Ce sont des colonnes en bois de couleur rouge qui sont plantées dans le sol et surmontées du chapiteau typique crétois. Tout le palais possède un toit plat ce qui est assez courant sous ces climats. Les façades sont monumentales, elles s’étendent sur plusieurs niveaux et sont rythmées par des piliers et des colonnes rouges sur des murs en gypse et en albâtre. Pour rompre la monotonie des façades elles contiennent de nombreux redans.


S73F8364


On ne sait pas vraiment à quoi ressemblait le palais et on dénombre aujourd’hui beaucoup de reconstitutions très différentes. Le palais comme on le voit de nos jours est le fruit du travail de Sir Arthur Evans qui fit de nombreuses reconstructions très controversées ( à grand renfort de béton) et même parfois erronées.

L’intérieur du palais est agrémenté de magnifiques fresques aux motifs marins et de taureaux. On y retrouve aussi une multitude de vases. De nombreuses pièces étaient richement décorées comme les quartiers de la reine avec ses fresques de dauphins ou la salle du trône. La palette de couleur des Crétois était très riche et se diversifiait en bleus, rouges,…

S73F8367


Alors oui oui j'ai adoré et merci à Wikipédia pour toutes ces informations ;o)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article