Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Temoicka

Mes lectures #2

Mes lectures #2

Le pitch : Un mari apparemment charmant. Un fils adorable. Une maison ravissante. Emily Coleman est une femme comblée. Pourtant, un beau matin, elle prend le train pour Londres, bien décidée à tout laisser derrière elle. C'est désormais sous l'identité de Catherine Brown qu'elle partage un appartement miteux avec des colocataires et occupe un travail sans avenir.
Elle n'aspire désormais qu'à une seconde chance. Mais qu'est-ce qui a pu la pousser à abandonner une vie qui semblait si parfaite ? Quel est ce secret qu'elle protège avec tant de force ?

Mon avis : Vous n'y avez jamais songé ?! tout plaqué, tout quitter, prendre une bouffée d'oxygène et tout recommencer... on y a tous pensé et puis on est retourné à notre vie histoire de voir comment ça va se terminer ! Emily, elle, décide de tout abandonner.... alors que sa vie a l'air de tenir d'une comédie romantique plutôt que d'un thriller sanglant... et pourtant !
J'ai dévoré ce livre très rapidement mais même si le sujet est très très bien mis en place, je dois avouer que je ne m'attendais pas à cette fin, ni aux raisons qui l'ont poussé à tout quitter... un drame dans une vie parfaite !

Après un trajet de train, elle quitte sa vie pour se retrouver dans une maison miteuse en colloc avec des gens bizarres et ce besoin de tout recommencer, de tout effacer malgré ses regrets concernant son fils et parfois son mari.

Et puis l'histoire progresse et tout doucement, l'histoire se dessine, tout doucement on commence à comprendre ses soucis et le drame de sa vie finalement...

Des flashbacks nous permettent de mieux comprendre cette petite fille puis la jeune femme qu'elle est devenue et enfin la femme qu'elle est... on avance avec elle dans cette nouvelle vie qu'elle se dessine.

Et puis enfin, on comprend le drame, le pétage de câbles...

Ce petit roman court est chouette même si j'aurais aimé un peu plus de psychologie et un peu de moins de dramatique ! à lire malgré tout pour passer un bon moment, l'écriture est fluide et le roman bien construit..

Bref, si vous mettez votre nez dedans, vous voudrez comprendre, mais pourquoi ?!

Mes lectures #2

Le pitch : Nord de la Californie, fin des années 1960. Evie Boyd, quatorze ans, vit seule avec sa mère. Fille unique et mal dans sa peau, elle n'a que Connie, son amie d'enfance. Lorsqu'une dispute les sépare au début de l'été, Evie se tourne vers un groupe de filles dont la liberté, les tenues débraillées et l'atmosphère d'abandon qui les entoure la fascinent. Elle tombe sous la coupe de Suzanne, l'aînée de cette bande, et se laisse entraîner dans le cercle dune secte et de son leader charismatique, Russell. Caché dans les collines, leur ranch est aussi étrange que délabré, mais, aux yeux de l'adolescente, il est exotique, électrique, et elle veut à tout prix s y faire accepter. Tandis qu elle passe de moins en moins de temps chez sa mère et que son obsession pour Suzanne va grandissant, Evie ne s'aperçoit pas quelle s'approche inéluctablement dune violence impensable. Dense et rythmé, le premier roman d Emma Cline est saisissant de perspicacité psychologique. Raconté par une Evie adulte mais toujours cabossée, il est un portrait remarquable des filles comme des femmes qu'elles deviennent.

Mon avis : J'ai mis quelques pages à comprendre que le livre nous emmenait sur les traces de Charles Manson et plus particulièrement sur les traces de ces nombreuses femmes. Le chef de la secte était un dieu pour ses disciples, ni plus ni moins.

L'auteur prend ici le parti de nous faire vivre l'histoire avec les mots d'une jeune fille de 15 ans qui se fait enroler par une des disciples et en parallèle nous avons le récit de cette même femme mais avec le recul des années.. la jeune et la plus âgée... une façon d'écrire et de comprendre le pourquoi et le comment.

J'ai beaucoup aimé découvrir cette secte de l'intérieur, les bases, les envies, la vie de tous les jours et puis comment se fait recruter cette jeune fille qui de prime abord n'a rien de la victime classique d'une secte... et puis intervient Suzanne, la fille que qu'Evy a envie de suivre, à laquelle elle rêve de ressembler, le syndrome de la pom pom girl... elle se fait envouter d'abord d'abord par Suzanne puis par lui.

Elle ne sera pas présente lors de la tuerie car elle en a été exclue mais nous raconte tout ça de son point de vue et c'est largement suffisant pour nous faire comprendre la noirceur et l'ampleur des dégâts.

Bref un livre à ne pas mettre entre toutes les mains mais follement addictif !
 

Mes lectures #2
Le pitch : Antoine, la quarantaine, est expert en assurances. Depuis longtemps, trop longtemps, il estime, indemnise la vie des autres. Une nuit, il s'intéresse à la sienne, se demande ce qu’elle vaut vraiment. Par une introspection sans concession, il nous entraîne alors au cœur de notre propre humanité, lui qui ne s’est jamais remis de son enfance, ballotté entre faux bonheurs et réelles tragédies.
Orchestré en trois mouvements, du nord de la France à la côte ouest du Mexique, On ne voyait que le bonheur explore aussi le pays de l'adolescence. Et montre que le pardon et la rédemption restent possibles en dépit de tout.

Mon avis : Comment peut on avoir écrit "La liste de mes envies" est écrire ce livre là ?!

Je l'ai ouvert en m'attendant à lire une jolie histoire, un truc léger et dès les 1ères pages, c'est bien ça que j'ai trouvé... et puis le livre devient gênant, puis oppressant et enfin glaçant...

Comment peut on évaluer le prix d'une vie ? pourquoi cette vie là mérite t'elle des milliers d'euros et celle ci juste une centaine... Antoine est expert automobile et c'est son métier de donner un prix ...

Et puis il dresse à son tour un bilan de sa vie, histoire sans doute de l'évaluer...

Des parents qui ne s'aimaient sans doute pas et qui ne lui témoignaient pas d'amour, la fuite sa mère et sa remise en questions : peut on devenir un bon parent quand on a été tellement en manque dans son enfance ?! comment être un bon fils quand on apprend le cancer de son père ? comment avancer ? comment pardonner ?

Les chapitres s'enchainent avec cette numérotation si particulière, souvent en euros comme pour estimer la vie, sa vie, cette partie qu'il nous raconte. Le "Je" est souvent employé, rendant le récit très personnel, d'autant plus qu'il s'adresse très souvent à son fils... toujours ses parents, son enfance, ses soeurs, le drame, la mort, le langage... doucement, l'obscurité recouvre le livre, et on comprend le noir et puis THE baffe !

Tout bascule en quelques lignes, mais dramatiquement ! bordel de crotte, hyper dramatiquement !

La seconde partie est le temps de l'analyse et la dernière partie donne la parole à la fille d'Antoine, 1ère victime de toute cette folie. C'est beau, bouleversant et tellement tragique.

Fan des Feel Good Books vous pouvez passer votre chemin :) un livre qui décortique ici les tortures les plus noires de l'humain et de son âme. Un livre dont je ne suis pas sortie sans y avoir abandonné une partie de moi, une partie de la maman que je suis.

Mes lectures #2

Le pitch : À Drancy, en Seine-Saint-Denis, la séance d'exorcisme d'un enfant de 8 ans tourne au drame. Appelée sur les lieux, Eva Svärta, policière à la Brigade criminelle, rencontre Dorian Barbarossa, un journaliste à sensation qui vit depuis des années avec une balle calibre 22 dans le crâne. Il a tout filmé, ou presque...
Au cours des jours qui suivent, la policière se sent observée. Elle sait que le danger rôde, même si les mois qui viennent de s'écouler ont été plus doux que d'habitude. Elle est amoureuse... et enceinte d'Alexandre Vauvert.
Très vite, entre Paris et Toulouse, le duo d'enquêteurs se trouve de nouveau sur la brèche. Et cette fois, ils sont eux aussi les proies d'un tueur psychopathe...

Mon avis : **Mode groupie : on ** Je suis fan de cet auteur, tellement fan que je savoure doucement ces livres.. je laisse du temps entre chacun de ses écrits, histoire de toujours me dire que j'en ai un à lire dans ma bibliothèque... ce syndrome doit porter un nom, j'en suis certaine :)

Bref... un matin, je m'installe dans le train et j'ouvre mon livre, je partage cet instant sur IG (comme tous mes autres livres d'ailleurs, bibliothèque virtuel ! )et quelques instants plus tard, Sire Cédric me souhaite une bonne lecture ! la groupie que je suis, avait un sourire sur les lèvres de fou et puis je partage l'instant sur Twitter (comment ça je suis trop connectée ?!) et là, dans la foulée, un twit de l'intéressé qui m'informe qu'il me suit aussi là... depuis je ne m'en suis presque pas remise :) **mode groupie : off**

Alors ce livre ?!

Dès les 1ères pages, le rythme est donné : dingue, fou, haletant, noir et complètement addictif ! Dès les 1ères pages, on sait qui est le méchant, on sait même son nom : Dorian Barbarossa. Cette entrée en matière nous permet de nous mettre dans la peau du tueur, de suivre son raisonnement, sa folie, sa noirceur et surtout la mise en place de ses crimes et sa logique de tueur :) quel pied de fou ! Nous avons la primeur des détails sanglants, et la "joie" de connaitre ses secrets, ses peurs.

Cette fois, ce n'est pas la police qui court après les méchants, mais le méchant qui court après la police ! les proies sont donc deux flics que j'ai adoré retrouver au fil des pages : Eva Svärta (l’albinos), enceinte de 4 mois ainsi que le futur papa Alexandre Vauvert , le Commandant. 2 flics pour une histoire complètement folle. La dimension de future maman d'Eva donne encore plus de matière à l'histoire, et je l'ai naturellement pris en affection.

J'ai adoré le rythme et surtout l'alternance des chapitres entre Eva et Alexandre, cessant quand ils sont tous les deux.

J'ai aimé plonger dans les rêves des deux flics, fracassants, bizarre mais tellement similaires.

Le petit +++ de Sire Cédric c'est ce petit côté paranormal mais aussi et surtout son juste dosage ! pas trop dingue mais bien flippant quand même rendant les faits crédibles et donc encore plus flippants ! on est enveloppé dans un plaid de mystère et j'ai adoré me laisser faire !

Je ne me suis jamais ennuyée, le ton est juste, fluide, riche, percutant et à mon sens complètement addictif ! Sire Cédric sait appuyer là ou ça fait mal, il sait comment faire ressortir des angoisses, comment nous faire perdre le sens du temps et des dimensions...

Pour moi, Sire Cédric tient du génie ! et cette dernière phrase....

Bref, un excellent roman à ne surtout pas louper et à avoir absolument dans votre bibliothèque ! on ne peut pas passer à côté de ça !

Mes lectures #2

Le pitch : "Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres provinces, ils filaient vers d'autres corps." Réparer les vivants est le roman d'une transplantation cardiaque. Telle une chanson de geste, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d'accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le coeur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.

Mon avis : j'ai eu beaucoup beaucoup de mal à terminer ce livre, sans doute parce que la mort est encore assise à mes côtés et qu'elle ne me quitte pas depuis presque 3 ans...

Forcément, un jeune homme qui meurt et l'avenir de ses organes, ça me parle tellement... je peux comprendre la douleur, les larmes et tout le reste !

Ce roman est dans l'air du temps : le don d'organes, le statut du corps, l'accompagnement des familles et toute la machinerie autour.

Le style est très très particulier, parfois un peu lourd mais la plupart du temps oscillant entre poésie et folie douce. La 1ère partie est belle, fine, et d'une tristesse sans nom, la seconde partie est plus scolaire, comme si on nous lisait un livre sur comment bien faire un don d'organes.

Je ne peux pas vous en dire plus, le sujet est sans doute trop pesant encore pour moi.

Bref... je pense me laisser tenter par l'adaptation cinématographique, histoire de vivre le truc à fond...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article