Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

{Lorraine} Le Hackenberg

{Lorraine} Le Hackenberg

Parfois c'est tout à côté de chez soit que l'on découvre des lieux fabuleux.

C'est ce qui s'est passé cet été, avec la visite du Hackenberg.

L'ouvrage du Hackenberg est un ouvrage fortifié de la ligne Maginot, situé sur la commune de Veckring, dans le département de la Moselle.

C'est un gros ouvrage d'artillerie, comptant dix-neuf blocs. Construit entre 1929 et 1935, il a été épargné par les combats de juin 1940, avant d'être réutilisé par les Allemands et de servir lors des combats de novembre 1944. Réparé au début de la guerre froide, c'est désormais un musée. C'est le plus important de tous les ouvrages de la ligne Maginot, comparable seulement en taille à l'ouvrage du Hochwald.

Situé à cheval sur la crête boisée de la colline du Hackenberg qui culmine à 343 mètres, l'ouvrage tient à portée de tir de ses canons l'extrémité orientale du secteur fortifié de Thionville ainsi que toute la moitié occidentale du secteur fortifié de Boulay.

L'ouvrage est composé en surface de dix-sept blocs de combat, répartis en deux ailes (demi-ouvrages) de part et d'autre du relief, et de deux blocs d'entrée, avec en souterrain des magasins à munitions (un M 1 et plusieurs M 2), une usine (avec quatre groupes électrogènes) et une caserne, le tout relié par des galeries profondément enterrées. Ces galeries mesurent 10 kilomètres, répartis sur 160 hectares ; elles sont construites au minimum à 30 mètres de profondeur pour les protéger des bombardements.

Il est armé d'un total de 25 canons dont 7 canons antichar, 32 mitrailleuses et 59 fusil mitrailleurs. Ses magasins ont une capacité de 79 700 obus et 3 519 000 cartouches de 7,50 mm, soit 850 tonnes de munitions3.

1 040 soldats et 43 officiers vivaient à l’intérieur, appartenant au 153e régiment d’artillerie de position (RAP) et 164e régiment d’infanterie de forteresse (RIF).

Bref une promenade incroyable sous terre...

{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg

Les blocs de l'aile est comprennent un bloc d'infanterie, en avant de l'aile est, équipé d'une tourelle de mitrailleuses, un bloc d'artillerie armé d'une tourelle de 75 mm modèle 1933 et de deux cloches guetteur fusil-mitrailleur, un bloc armé d'une tourelle de 81 mm, le bloc possède une cloche GFM observatoire, un bloc casemate d'infanterie avec une tourelle de mitrailleuses, un bloc casemate d'artillerie de flanquement (vers l'est) avec trois créneaux pour canon et un bloc d'artillerie avec une tourelle de 135 mm.

Les blocs de l'aile ouest comprennent une casemate d'infanterie,avec une tourelle de mitrailleuses, une casemate d'artillerie de flanquement (vers l'ouest) avec trois créneaux pour canon, un curieux bloc d'artillerie est armé d'une tourelle et d'un créneau pour un autre lance-bombe flanquant vers l'ouest et enfin le bloc 10 qui est un bloc d'artillerie.

Deux blocs observatoires sont situés sur la colline du Hackenberg qui a donné son nom à l'ouvrage, de part et d'autre de la chapelle construite à son sommet.
Il y a deux entrées : l'entrée des munitions et bien sûr l'entrée des hommes
Avec le Hochwald, le Hackenberg est le seul ouvrage de la Ligne avec un profond fossé antichars et un long mur d'escarpement. Ce fossé est défendu par les blocs 21 à 25, qui servent de coffres de fossé.

{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg

La construction de l'ouvrage s'est étalée entre 1929 et 1935. Après l'entrée en guerre de la France, l'ouvrage est considéré comme le symbole de la ligne Maginot et fut visité, entre autres, par le premier ministre britannique Winston Churchill et le roi George VI du Royaume-Uni.

Les forces armées allemandes ayant contourné la ligne Maginot en passant par la Belgique, les troupes d'intervalle doivent battre en retraite vers le sud à partir du 13 juin 1940, laissant les équipages des ouvrages encerclés. Mais les Allemands ne tentent rien contre l'ouvrage, qui peut soutenir ses voisins : notamment les tirs du bloc 5 sur des objectifs près de Dalstein le 22 juin. Le fort reste sous domination française, après la signature de l'armistice du 22 juin 1940 appliqué à partir du 25, jusqu'à l'évacuation par la majorité de l'équipage, désormais prisonnière de guerre, le 4 juillet (un groupe de 54 hommes restent au service des Allemands pour l'entretien et expliquer le fonctionnement)6.

Durant l’Occupation, les Allemands installent en 1943 une usine dans les installations souterraines, où travaillent des déportés et des prisonniers soviétiques. En 1944, les troupes allemandes occupent partiellement l'ouvrage, notamment le bloc 8 qui couvre la Moselle avec ses trois canons en casemate de 75 mm. Le 15 novembre 1944, les Américains sont repoussés par les tirs du bloc.

L'ouvrage du Hackenberg est membre du réseau des Grands Sites de Moselle. Aujourd’hui, la visite du Hackenberg est organisée par l'Association « Amifort Veckring ».

Dans un univers souterrain, les installations d'époque sont présentées en état de marche du magasin à munitions à la centrale électrique, en passant par la caserne avec ses cuisines et son infirmerie reconstituées à l'identique. Une sortie sur les dessus de l'ouvrage permet d'observer une tourelle en fonctionnement

{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg

Le Hackenberg c'est une petite ville sous la terre. On peut y trouver un hôpital avec tous les services nécessaires à la santé des hommes, une église, des cantines, des dortoirs et surtout un petit train qui nous permet d'aller d'un endroit à un autre beaucoup plus rapidement. A l'époque, ces rails ont surtout permis aux armes et aux munitions de circuler rapidement.

Après le tour en petit train, on sort pour apprécier l'ouvrage dans sa globalité et surtout dans sa masse... on découvre les trappes et les tours pour la défense... moyen efficace dans mon cas pour appréhender la violence de cette bataille.

{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg
{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg{Lorraine} Le Hackenberg

Quand on voit l'épaisseur des murs, on ne peut qu'imaginer la violence des chocs et surtout la répétition des attaques.

Après presque 4h de promenade, la visite se termine et quelle visite !!!

Notre guide était sans doute, tout du moins en partie, un des facteurs principaux de la réussite de cette visite. Quand on tombe sur une personne passionnée et charmante, c'est beaucoup plus attrayant.

Si vous passez dans le coin, voici quelques infos... et puis prévoyez une petite laine, il fait frais dans les tréfonds

Ligne Maginot :

du 12 novembre au 31 mars :
les mercredis et samedis, départ unique à 14h
du 1er avril au 11 novembre :
7 jours sur 7, samedis, dimanches et jours fériés
départs échelonnés de 14h à 15h30
dernier départ à 15h30 pour 2h30 de visite
du lundi au vendredi, départ unique à 14h30

Tarifs :
Adulte : 10€
Enfant : 5€ jusqu’à 12 ans)
Etudiant : 7€
Groupe + de 20 personnes : nous contacter

Site Web

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chicky Poo 22/01/2015 09:35

Le site est sacrément impressionnant !! J'ai fait des visites comme ça l'année dernière, ça m'a beaucoup marquée ! Je trouve que ce sont des visites importantes pour ne jamais oublier l'histoire. Merci du voyage :)

Ophélie 15/03/2015 11:12

Oui , ne jamais oublier, c'est bien ça le plus important :)

Sardine 21/01/2015 14:21

Quel site impressionnant !!!
Et effectivement même en photo je trouve que les impacts sont impressionnants...

Sardine 17/03/2015 09:31

Oui bcp de respect...
Ici je n'ai toujours pas été à Oradour sur Glane... Béné y a été en sortie scolaire et ça l'a bcp marquée. Elle a vraiment eu du mal à comprendre comment les "hommes" ont pu basculer dans tant d'horreur...

Et je compte bien visiter la lorraine à tes côtés et celles des mojitées ;)
Des bisous ma belle !

Ophélie 15/03/2015 11:12

Merci :) un site vraiment fabuleux qui impose le respect !
Qui sait, lors d'un week-end mojitée en lorraine !
des bises